23.6.15

PERSONNEL


17. 05. 2015


Encore un billet d'humeur, mais j'aime dire ce que j'ai sur le cœur quelque part. Chaque début de nouvelle année ou de fin d'année, on fait des résolutions, on a des objectifs que l'on veut atteindre etc Moi je n'ai jamais été très adepte de ce genre de choses car je ne tiens jamais ces résolutions et encore moins ces objectifs. Depuis quelques temps pourtant je réfléchis à certains de ces objectifs, comme réussir ma vie d'un point de vue professionnel (reprise des études) et faire le métier qui me passionnera pendant des années. Il y a aussi les objectifs plus personnels, plus lointain aussi, mais plus j'y pense plus les idées germent en moi, mon grand père maternel allant mal en ce moment cela me fait de plus en plus réfléchir, j'aimerais me marier et j'aimerais aussi avoir un enfant (même si ce n'est pas mon plus grand désir d'être mère, j'ai envie naïvement que mon enfant connaisse ces arrières grands parents comme moi je les ai connus aussi étant toute petite) avant que mes grands parents quittent ce monde. Mes grands parents maternels sont des personnes que j'ai toujours aimé par dessus de tout. Depuis toute petite j'adore partir en vacances chez eux, me lever de bonne heure pour accompagner ma grand mère rejoindre mon papi qui était déjà en train de jardiner, cueillir, ramasser les fruits et les légumes, rentrés, puis aider ma mamie à faire la cuisine, manger un délicieux repas, mon grand père qui après va faire sa sieste, moi qui aide ma mamie a faire la vaisselle, puis aller dans la cour au soleil, ou jouer aux playmobils qui sont éparpillés sur la grande table de l'entrée, puis jouer aux jeux de sociétés avec mon papi, Risk, Mille Bornes, UNO, Perd pas la boule ou encore ce jeu qu'il avait inventé et crée de toutes pièces ! Oui oui les petits personnages de plomb avait été confectionné de ces dix doigts. Lire, inventer des histoires à ma grand mère comme si je lisais un livre, puis regarder questions pour un champion assise sur les jambes de mamie, manger la bonne soupe du soir, se laver, puis se coucher pour lire les romans de ma maman quand elle était plus jeune. J'ai tellement de merveilleux souvenirs ! Il y a encore quelques années je pensais passer des vacances chez mes grands parents, oui, comme quand j'étais petite, dormir dans la chambre de maman, me levée de bonne heure, voir mon papi attablé à lire le journal du matin, mangeait du bon pain grillé tartiné de confiture maison, me faire rouspéter par mon papi pour des bricoles, le taquiner à mon tour. Ça me manque de ne plus voir mon papi faire ces jeux dans le journal, grommeler car on a pris son crayon à papier pour dessiner, ou encore son crayon rouge qui lui sert à faire les 7 erreurs ! Je pourrais encore écrire des lignes et des lignes de souvenirs...

Mon papi enchaîne les séjours à l'hôpital, pourtant quand il rentre il est toujours en pleine forme, il se sent bien, pour au final repartir à l'hôpital car il a de nouveau une baisse de régime, ces va et vient m'affecte, j'ai toujours l'impression qu'il va repartir de bon pied, mais non.

23. 06. 2015

Mon papi est partit ce 26 mai dernier. Le vieillesse. Cette putain de vieillesse. Il était en forme. N'était pas malade. Il avait toute sa tête. Il continuait, beaucoup moins, à aller jouer aux cartes avec son club. Je lui avait écris sur chaque boite de médicaments quand il devait les prendre. La dernière fois que je l'ai vu c'était à la maison. Il était assis à son fauteuil, puis il s'était levé pour aller lire le journal dans l'entrée. J'avais invité mes grands parents à venir mangés chez moi, le 6 juin. J'espérais tellement qu'il soit encore là à cette date. Son dernier jour sur Terre a été le 30 mai. Il nous a définitivement quitté ce jour. Le jour de mes 22 ans. L'anniversaire le plus malheureux. En plus, comme depuis quelques années, il pleuvait. Une journée grise, pluvieuse. Dimanche dernier je suis allée à la messe. Une messe de souvenir qu'ils appellent ça. Le prêtre n'en a parlé qu'à la fin de la messe. Tous mes oncles (sauf un) étaient là, et ma tante aussi. Nous sommes allés ensuite au cimetière arrosait les fleurs, qui avait déjà été arrosés par ma mamie, elle était venue à 9 heures ce matin là. Puis nous sommes allés à la maison pour mangés, tous ensemble. C'est là que j'ai remarqué que toutes ces petites voitures dans le salon n'y était plus, ni même sous le meuble de la télé. J'ai demandé à ma mère, elle m'a dit qu'elles allaient être estimées. J'ai demandé pour ma petite voiture belge que j'avais offert à mon papi suite à mon voyage en Belgique. Ma maman m'a dit qu'elle était dans ma chambre à la maison. Le plus triste c'est que pour moi ces jours n'étaient pas comptés, pour moi il allait resté parmi nous encore pendant longtemps, j'avais l'intention de les prendre en photo avec l'un de mes argentiques, pour avoir un souvenir d'eux pris par moi même. Le plus dur c'est que je ne m'y attendais pas, pour moi mon papi était fort. Je me rappellerais toujours quand ma mère m'a appelé, ce soir là, mon dernier jour de travail, aux alentours de 18 heures. Le plus dur pour moi a été ce 30 mai 2015. Comment être heureuse quand les personnes te souhaite un JOYEUX anniversaire dans ces moments là ? Ce jour là je ne l'ai dis à personne. Je disais juste merci. Il y a parfois des nouvelles que tu peux balancer aux personnes sans problème, mais un décès... "Merci d'avoir pensé à moi, j'enterre mon papi aujourd'hui." Très peu d'amis le savent, puis même si certains le savent ils ne m'ont jamais envoyé de messages de soutien.(je ne leur en veux pas, toujours difficile de réagir). Le 30 au soir j'ai "fêté" mon anniversaire chez le frère à mon copain avec quelques autres amis. Cela fait bientôt un mois que mon papi est partit et il me manque horriblement. Je regrette tellement de ne pas avoir osé lui poser certaines questions, surtout par rapport à la guerre. Je ne sais pas ce que je lui aurais demandé, mais, juste pour savoir. Je me rappellerais toujours de la phrase de ma mamie, ce 30 mai, tu sais Lucie tu étais sa petite fille préférée. Et la femme du frère à mon papi qui rajoutera, ils ont toujours une petite préférée. Si je n'abandonne pas pour ma reprise d'études, si je continue coûte que coûte à essayer de trouver un maître d'apprentissage, je le fais pour mon papi. Pour qu'il soit fière de moi. J'aurais tellement voulu qu'il soit présent, qu'il soit là le jour où j'aurais eu un enfant, que mon enfant connaisse son papi. Je n'aurais aucun grand père à mon mariage, aucun de mes grands pères ne connaîtra leurs petits enfants. J'ai l'impression d'avoir été égoïste pour ça. Je sais qu'au fond de moi que mes papis ne m'en veulent pas, je suis jeune après tout.

Cet article n'aura pas vraiment de fin à proprement parler. Dites à vos grands parents et à vos arrières grands parents que vous les aimez.

Je crois que je suis en train d'imiter mon papi sur cette photo.

 Je t'aime papi.

Enfant, à l'école primaire : Et bah moi j'ai mes deux arrières grands mères, et mes quatre grands parents !  Hashtag je suis fière.

4 commentaires :

  1. Triste article.... Courage a toi, surtout. Des gros bisous !

    RépondreSupprimer
  2. Cet article me fait tellement de peine, mais il faut rester forte ma belle, il est, de toutes manières, très fier de toi. Tu es une belle jeune femme, gentille, attentionnée, simple, tellement naturelle et entière.
    La vie est triste, et nous, petites filles, en grandissant on a du mal à s'imaginer que nos grandes personnes elles aussi vieillissent. C'est ce qui m'a pris de cours ces derniers mois. Je n'ai pas su gérer tout ça, je n'étais pas préparée, et trop de personnes sont parties dans mon entourage, c'est vrai que ça fait tout drôle. Courage à toi ma jolie, je t'aime ♥

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh toutes mes condoléances à toi aussi Camille ♥ Je suis d'accord avec toi, pour moi mes grands parents c'était des personnes qui allaient vivre ad vitam æternam Alors je ne te dis pas pour mes parents... Merci encore pour ton soutien et ce joli mot qui me touche énormément. Je t'aime ♥

      Supprimer

Merci de ta visite et de ton petit mot ♡ Si tu veux être au courant quand je te réponds, coche la case m'informer !

À très vite.